Le film de mes scénarios

Le film de mes scénarios
Work in progress
Performance – Vidéo

Parallèlement à sa carrière artistique, Emmanuelle Michaux a écrit de nombreux scénarios pour la télévision.

En 2015, elle obtient un rendez-vous avec un grand galeriste parisien. La sentence tombe, immédiate, sans violence, au contraire, avec une grande douceur, un désir d’aider : « Il est tard, il est trop tard ». Elle a 45 ans.

Comme un écho douloureux à toute sa démarche, la mort qui rode, l’horloge qui tourne, l’artiste entend la phrase et fond en larmes brusquement, ne peut plus s’arrêter, incapable de maîtriser l’émotion qui la submerge.

Cette rencontre agit sur elle comme un électrochoc qui confronte l’artiste à une série de questions tant personnelles que sociétales. A-t-elle « perdu son temps » ? Si oui, comment ? En « gagnant sa vie » ? En ayant un enfant ?! Quels critères, économiques, sociaux, déterminent le « trop tard » dans une carrière ? Notre société n’a t-elle pas au contraire un besoin urgent de « trop tard », de différences, de parcours singuliers ?

Le premier acte de cette résistance sera “Le film de mes scénarios”. Une lecture face caméra de la quarantaine de scénarios écrits durant ses quinze années de travail à la télévision. Une performance non stop, un marathon de phrases, d’histoires qui s’enchaînent, lus d’une manière neutre, jusqu’à l’épuisement et qui pour l’artiste traduisent à travers leurs dialogues, leurs situations parfois archétypales, quelque chose de notre monde, et de notre désir, justement, de le domestiquer, de le maîtriser, dans la fiction.

Ainsi Emmanuelle Michaux confirme dans ce travail sa démarche artistique qui retrace un parcours de vie, où le « trop tard » même s’inscrit dans le processus créatif, et interroge à nos logiques de société contemporaine.